Ibn Ziad _ Ghar El KARMA «le figuier» n’est plus.

Ibn Ziad _ Ghar El KARMA «le figuier» n’est plus.

22 mars 2020 0 Par Chaouki Djeghim

Lisez ce paragraphe ensuit on parlera ;

A une centaine de mètres au Nord, une seconde grotte peu profonde aussi, avec une banquette artificielle au fond. Fig. 5). Les parois de l’ouverture ont été taillées verticalement pour servir d’appui à des jambages de porte moulurés. La base du chambranle de gauche est en place, celle de droite, renversée, gît à l’intérieur. Une plateforme taillée au ciseau longe l’ouverture de la grotte. Au pied ont roulé les deux corniches correspondant aux, bases. La grotte a été fouillée il y a longtemps, nous ne savons avec quel résultat. Le tombeau creusé dans le roc dont il a été question a été exploré par nous : il ne contenait que des débris de tuiles romaines. A trois ou quatre mètres de l’ouverture de la grotte, vers la gauche, douze marches d’escalier ménagées dans le roc conduisent à une petite plateforme placée juste au-dessus de l’entrée. En avant de cet escalier, trois marches permettent de descendre de la plateforme vers la plaine. Cette terrasse continue vers le Sud ; contre la paroi verticale, à hauteur d’homme, on retrouve deux inscriptions latines. Vers le Nord, non loin de l’ouverture de la grotte et presque au niveau du sol, on voit un anneau d’attache creusé dans le roc, et, un peu plus loin, la base d’une demi-Colonne rupestre. « Arthur Debruge »

Fig. 5

Voilà ;

On aurait pu simplement vous parler de notre sortir ! On aurait pu vous parler de notre exploit ! On aurait pu vous parler de la beauté de notre région, de notre éblouissement à chaque entrainement & à chaque randonnée. On aurait pu se faire photographier en train de travailler, en train de marcher entrain de pique-niquer.

Mais pas cette fois-ci ! Cette fois-ci nous allons broyer du noir. Cette fois-ci nous allons solliciter votre aide. Cette fois-ci nous allons vous demander de ne plus être des spectateurs, d’intervenir de sauver ce qui reste de notre patrimoine. Nous ne cherchons pas des j’aime nous ne cherchons pas des critiques ou des soupirs ! Nous cherchons de l’action de l’aide, nous cherchons à tires au clair ce qui se passe dans ce pays. Un autre patrimoine historique qui disparaît à j’amer ? Ghar el KARMA «le figuier» où Ghar Edderoudje « les escaliers » comme on l’appelle dans la région n’est plus ! La grotte Troglodyte phénicien découverte et répertorier par M. Debruge va disparaître. Apparemment des pilleurs avaient eu le temps de creuser un profond trou à l’intérieur de cette grotte en utilisent des pioches et des pelles ainsi que le feu et l’eau pour fractionner la roche calcareuse de la grotte c’est ce qu’on a constaté d’après les traces laissées sur la pierre. Qui sont-ils ? Comment ils sont arrivés à cet endroit ? Et pour quel but ? Ces les questions que nous nous sommes posés. Comment ces gens on peut creuser un tel trou en toute impunité, dans cet endroit tout près des habitations de Aioun Béni Ziad sans qu’ils ne soient dérangés interpellés ou même dénoncer ?

لكي الله يا قسنطينة. لكي الله يا جزائر.

Moi je dis « On juge l’avenir d’une nation à la façon dont les dirigeants protéger son histoire ». À vous de voir.